L'Homme qui savait la langue des serpents

Par 14 avril 2020 à 09:58

Lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire du meilleur roman étranger en 2014, ce roman estonien met en scène Leemet, le dernier homme à savoir la langue des serpents, aux prises avec les changements qu’ont induits dans sa vie la conquête et la christianisation de l’Estonie par les chevaliers teutoniques. Car Leemet a grandi dans la forêt,il y a appris une langue qui lui permet de communiquer avec les animaux, il fréquente des australopithèques et sa soeur est en couple avec un ours. Autant dire que la religion et la modernité lui sont étrangères. De là à partir en guerre avec son oncle manchot, il n’y a qu’un pas.